Clément Dufour, flûte
Passionné de flûte dès son plus jeune âge, il a suivi les classes de flûte du CNR de Rueil-Malmaison de 1995 à 2003 sous la direction de Pascale Feuvrier puis de Philippe Pierlot. Clément a ensuite été admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Lyon en septembre 2003 dans la classe de Philippe Bernold et Emmanuelle Reville où il a obtenu un premier prix de flûte en Juin 2007. Il a également étudié auprès de Benoit Fromanger et Pirmin Grehl à la Hochschule « Hanns Eisler » de Berlin.
Clement a remporté en 2004 le 2ème prix au «Internationaler Rotary Musikförderpreis» à Nüremberg et la même année, était finaliste du «European Young Concert Artist». En avril 2005 il a reçu le 2ème prix ainsi que le prix spécial du jeune espoir au »3rd Krakow international flute competition» et en octobre 2005, Clément a remporté le 1er grand prix du prestigieux concours international de flûte Jean-Pierre Rampal à Paris. Récemment en septembre 2014, il reçoit le 3ème Prix ainsi que le prix spécial pour l’ interprétation du quintette de Onslow (Palazzetto Bru Zane) et le prix « Bayerischer Rundfunk classic online » à l ARD de Munich avec le quintette Klarthe.
Clément s’ est produit en concert dans de nombreux pays (France, Allemagne, Suisse, Italie, Angleterre, Etats-Unis, Japon, Inde…). Il joue en soliste (Tokyo Metropolitan Orchestra, l’ orchestre de chambre de Paris, l’ orchestre Victor Hugo franche comté…) et il est invité régulièrement dans différents festivals (festival d’ Auvers sur oise, festival d’ Annecy, festival Pablo Casals à Prades, le festival de l’Epau…). Très apprécié pour ses qualités de chambriste, il partage la scène avec des artistes comme Emmanuel Ceysson, Philippe Bernold, Shigenori Kudo, Marc Coppey, Tristan Pfaff, Anneleen Leenaerts, Isabelle Perrin, Nemanja Radulovic, le quartuor Modigliani, le quatuor Psophos…
Clément a été nommé « révélation classique » par l’Adami pour l’année 2006. En 2007 il est lauréat du programme Déclic initité par Cultures France en collaboration avec Radio France et le Mécénat Musical Société Générale.
 
Marc Lachat, hautbois
Né en 1987, Marc Lachat débute le hautbois en Alsace avec Christophe le Divenah puis Sébastien Giot avant d’entrer au CNR de Paris (Jean-Claude Jaboulay et Michel Benet) où il obtient son prix de hautbois à l’unanimité du jury avec les félicitations en 2007. L’année suivante il entre premier nommé au CNSM de Paris dans la classe de Jacques Tys et Frédéric Tardy avec qui il continue d’étudier actuellement. Il se passionne pour l’orchestre ce qui le pousse à participer à des orchestres de jeunes tel que l’Orchestre Français des Jeunes en 2007, puis l’orchestre des jeunes du Schleswig-Holstein en 2009. Ce dernier lui permettra de jouer plusieurs fois le double concerto de Bach en soliste avec Franck Peter Zimmermann.
En 2009,  il remporte le Premier Grand Prix à l’unanimité du Festival Musical d’Automne de Jeunes Interprètes ainsi que le prix de la meilleure interprétation contemporaine, ce qui lui offre l’opportunité de se produire en soliste dans six concertos différents en région parisienne. Après une demi-finale au concours international de Genève (2010), il se distingue avec un troisième prix au concours international de l’ARD à Munich en 2011.
En 2009, il fait un bref passage de quelques mois en tant que co-soliste à l’orchestre de Tours puis il entre premier hautbois solo à l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo en janvier 2010. Trois ans plus tard, il est nommé hautbois solo à l’Orchestre Symphonique de Bâle.
 
Julien Chabod, clarinette
Il commence la clarinette à l'âge de 12 ans à l'E.N.M. d'Evreux où il obtient ses médailles d'or à l'unanimité de clarinette et de musique de chambre. En 2003, il décroche également un premier prix au C.N.R. de Paris dans la classe de Richard Vieille avant de rentrer au C.N.S.M. de Paris dans la classe de Michel Arrignon et Arnaud Leroy. Il y obtient en juin 2007 le Diplôme de Formation Supérieure mention très bien.
Parallèlement, il est invité dans de nombreux orchestres comme l'Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Opéra de Paris, le Mahler Chamber Orchestra, l'Orchestre National des Pays de Loire, l'Orchestre de l'Opéra de Rouen, l'Orchestre d'Auvergne, l’Orchestre de Chambre de Toulouse, l’Ensemble Intercontemporain de Paris, l'Orchestre de Bretagne…
Il fait aussi partie de la Compagnie des Brigands, du Paris Mozart Orchestra, de l'Orchestre Pelléas, de l'Ensemble à Ciel Ouvert, l'Orchestre Cinématographique de Paris, l'Ensemble Orchestral Prométhée,
l'Ensemble à Vents de Paris…
En 1997 il remporte le 1er prix à l'unanimité au concours Léopold Bellan puis en 2002 le 1er prix au concours européen de Picardie… Enfin en avril 2007 il est récompensé par un 3eme prix ainsi que le prix du public au Concours International Claude Debussy à Paris. Julien Chabod est membre du Quatuor Vendôme aux côtés de Nicolas Baldeyrou, Franck Amet et Alexandre Chabod. Avec son quintette à vent Cassiopée, il travaille sous la direction de Maurice Bourgue, David Walter et Michel Moraguès, et remporte le 3e prix au Concours International de Quintette à Vent Henri Tomasi, le 1er prix du
Concours International de Musique de Chambre de Paris Léopold Bellan, ainsi que le Prix Spécial du public et le Prix de la meilleure interprétation de l'oeuvre de Thierry Escaich « instants fugitifs » au Concours International de Musique de Chambre de Lyon.
Il participe aussi à de nombreux festivals comme la Folle Journée, le Festival d'Aix en Provence, le Festival de Lucerne, le Festival de Salzbourg, le Festival de Printemps à Budapest, le Festival Enescu à Bucarest, le Festival de la Roque d’Anthéron, le Festival de Chaillol, le Festival de Saint Riquier, le Festival des Monts de la Madeleine, les Nuits du Mont Rome, le Festival Musica Nigella…
Ses activités musicales lui permettent de jouer dans les plus grandes salles comme le Concertgebouw à Amsterdam, le Musikverein à Vienne, le Théâtre de la Scala à Milan, le Théâtre Colon à Buenos Aires, la salle Pleyel, le Théâtre du Chatelet, La Cite de la Musique, l'Opéra Garnier, le Mozarteum à Salzbourg...
Depuis janvier 2005, il est clarinette solo au sein de l’Orchestre d’Harmonie de la Police Parisienne et Soliste aux Musiciens du Louvre (Marc Minkowski) depuis septembre 2006. Après avoir été deux ans clarinette solo de l’Orchestre de Chambre de Lausanne (Christian Zacharias), il occupe actuellement le poste de clarinette solo au sein de l’Orchestre Victor Hugo (Jean-François Verdier).
Enfin, il est aussi Titulaire du Certificat d'Aptitude aux fonctions de Professeur de Clarinette et de Musique de Chambre et est professeur de musique de chambre au C.R.R. de Rueil-Malmaison ainsi que professeur de clarinette au conservatoire d’Asnières sur seine.
 
Pierre Rémondière, cor
Pierre Rémondière étudie le cor au CNR de Caen, où il obtiendra les premiers prix de cor et de musique de chambre à l'unanimité. Il poursuit alors ses études musicales au conservatoire de Gennevilliers dans la classe de Patrice Petitdidier, puis au CNSMD de Paris dans la classe d'André Cazalet.
Corniste à multiples facettes, Pierre Rémondière participe à de nombreux festivals de musique de chambre et joue régulièrement dans différents orchestres nationaux.
Il fait partie du quintette de cuivres Or Notes Brass, avec lequel il a remporté plusieurs prix internationaux de musique de chambre (Munich, Lyon, Illzach, Passau), et joue régulièrement avec les ensembles de musique contemporaine Sillages, Ars Nova, 2E2M et Multilatérale. Il est également arrangeur pour diverses formations à géométrie variable.
Pierre Rémondière est cor solo à l'Orchestre de Caen et membre de la Musique des Gardiens de la paix de la Préfecture de Police de Paris.
 
Guillaume Bidar, basson
C'est à l'ENM de Colmar que Guillaume obtient son Diplôme d'Etudes Musicales dans les classes d'Alain Deleurence en basson en 2002 et Alain Toiron en musique de chambre en 2003. Il intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris cette même année dans la classe de Gilbert Audin et y obtient son Diplôme de Formation Supérieure Mention Très Bien à l'Unanimité en 2007.
C'est pendant cette période qu'il intègre successivement l'Orchestre Pasdeloup et la Musique des Gardiens de la Paix de Paris ; il est également finaliste du Concours International Jean Françaix en 2004. Il est ensuite repéré par l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg qui lui propose l'intérim de Co-Soliste pendant la saison 2006-2007.
Parallèlement, il développe également une importante activité de musique de chambre. Au sein du Quintette Cassiopée, il obtient en 2005 le 3è Prix au Concours International de Quintette à Vent Henri Tomasi de Marseille, suivi la même année d’un 1er Prix au Concours International Léopold Belland à Paris, puis, en avril 2008, du Prix du Public ainsi que du Prix SPEDIDAM pour la meilleure interprétation du quintette de Thierry Escaich « Trois instants fugitifs » au Concours International de Musique de Chambre de Lyon
Révélation Classique de l'ADAMI 2008, et lauréat du concours international de l'ARD 2013, Guillaume est basson solo de l'Orchestre Symphonique de Mulhouse et professeur au CRD de la même ville depuis 2008.